L’efficacité du bruit blanc

Pour accompagner la vidéo de démonstration de l’utilisation d’un boîtier à bruit blanc au cabinet, je voulais écrire un court article sur les avancées de la recherche.

Il y a toujours d’un côté le bon sens, l’expérience et les connaissances empiriques, et de l’autre les preuves par les études scientifiques. Il y a peu d’études sur le sujet, mais toutes sont formelles: le bruit blanc semble diminuer la douleur chez le nouveau-né, l’apaise, diminue ses coliques et l’aide à dormir… Il n’y a en revanche pas d’études sur l’utilisation à moyen ou long terme, ni du besoin éventuel de sevrage.

Voici en résumé les derniers articles sur le sujet

Bruit blanc et vaccination

Une étude sur l’utilisation du bruit blanc lors de la vaccination de bébés prématurés. Cette étude a été réalisée sur 75 nourrissons (35 dans le groupe « bruit blanc » et 40 dans le groupe contrôle): les bébés du premier groupe ont écouté un bruit blanc pendant une minute, ont été vaccinés, puis le bruit a continué pendant une minute supplémentaire. Quant au deuxième groupe, aucun bruit blanc. Les autres soins étaient identiques.

Plusieurs outils spécifiques pour étudier la réaction douloureuse chez le nouveau-né ont été utilisés:
groupe 1- douleur sévère: 2,9%, douleur modérée: 67,6%
groupe 2- douleur sévère: 82,5%, douleur modérée: 17,5%
L’étude statistique a montré une différence significative (p< .05) montrant ainsi que le bruit blanc aurait eu un effet bénéfique lors de cette expérience.
Comme souvent, la conclusion des auteurs est que d’autres études devraient être réalisées pour confirmer leurs dires.
Kucukoglu S, Aytekin A, Celebioglu A, Celebi A, Caner I, Maden R.Pain Manag Nurs. Effect of White Noise in Relieving Vaccination Pain in Premature Infants. 2016 Dec;17(6):392-400. doi: 10.1016/j.pmn.2016.08.006. Epub 2016 Oct 15.

Bruit blanc vs bercement pour le sommeil

Cette deuxième étude a comparé l’effet du bruit blanc par rapport au bercement du bébé dans les bras de sa maman.

Des bébés d’un mois souffrants de coliques (ballonnements, gaz et douleurs) ont été selectionnés, puis les parents ont rempli un journal de bord pour déclarer les symptômes des petits, le temps de pleurs par jour et la durée de sommeil quotidien.
Au bout d’une semaine, les bébés ont été séparé en deux groupes: le premier était le groupe du bercement en réponse au pleurs pendant une semaine, puis la semaine d’après les parents devaient diffuser du bruit blanc (sans autre intervention). Le deuxième groupe faisait l’inverse: bruit blanc une semaine, puis bercements la deuxième.
Les parents devaient bercer ou diffuser du bruit blanc jusqu’à l’arrêt des pleurs.

Dans les deux groupes, la diffusion du bruit blanc était plus efficace pour réduire les pleurs et augmenter la durée de sommeil des bébés (p<0,05)
Les auteurs en déduisent que l’utilisation du bruit blanc peut être efficace pour soulager les bébés (et leurs parents)

Sezici E, Yigit D. Comparison between swinging and playing of white noise among colicky babies: a paired randomized controlled trial. J Clin Nurs. 2017 Jun 15. doi: 10.1111/jocn.13928. [Epub ahead of print]

Douleur et bruit blanc

Étude expérimentale sur 120 nourrissons, pendant une piqûre au talon pour analyse de sang (heel prick test). Les bébés étaient divisés en 3 groupes:
1. sur les genoux de leurs mamans
2. sur les genoux des mamans, avec diffusion de bruit blanc
3. dans un berceau, avec diffusion de bruit blanc

Les  critères d’évaluations étaient une échelle de douleur spécifique au nouveau-né (Neonatal Infant Pain Scale) ainsi que les fréquences cardiaques et respiratoires.
Lors de la piqûre, tous les bébés ont eu une douleur perceptible sur tous les critères. Le groupe qui a eu la réaction la plus faible (durée de pleurs la plus faible et indicateurs physiologiques rétablis vite) était le groupe berceau + bruit blanc, suivi de maman + bruit blanc et en dernier maman seule.

Selon ces résultats, le bruit blanc serait une méthode efficace pour réduire les pleurs des bébés lors des procédures médicales douloureuses. Les auteurs recommandent donc l’utilisation du bruit blanc.

Karakoç A, Türker F. Effects of white noise and holding on pain perception in newborns.
Pain Manag Nurs. 2014 Dec;15(4):864-70. doi: 10.1016/j.pmn.2014.01.002. Epub 2014 Feb 20.

Effets négatifs ou indésirables?

Je n’ai pas trouvé d’articles sur d’éventuels effets indésirables, le seul qui attire l’attention sur le sujet et celui de Hugh et al (2014) qui prévient qu’il faut respecter le manuel d’utilisation, afin de ne pas pousser le volume trop fort ou mettre trop près de l’oreille de l’enfant, car cela pourrait endommager son audition. Sur 14 appareils à bruit blanc testés, 3 ne respectaient pas les normes en vigueur lorsqu’ils étaient au volume maximum. Ainsi, les mettre à fond à moins de 30cm de la tête de l’enfant pendant plus de 8h pourrait causer des dommages irréversibles à l’audition du bébé.

Hugh SC, Wolter NE, Propst EJ, Gordon KA, Cushing SL, Papsin BC. Infant sleep machines and hazardous sound pressure levels. Pediatrics. 2014 Apr;133(4):677-81. doi: 10.1542/peds.2013-3617. Epub 2014 Mar 3.

Conclusion

Suite à la lecture de ces articles et de la littérature spécialisée, j’utilise les bruits blancs en cabinet pour apaiser les bébés agités pendant les consultations. J’en observe des effets très positifs.

Laisser un commentaire