S’exporter en tant qu’ostéopathe – l’ostéopathie vétérinaire

Un peu de légèreté printanière, pourquoi ne pas étendre notre champ d’action aux animaux? En France, évidemment, c’est interdit: l’acte ostéopathique doit être réalisé par un vétérinaire. Dans les faits, la situation est bien différente. Les ostéopathes équins sont les plus nombreux, il y également des ostéopathes canins… et au Royaume-Uni, il y a toutes sortes d’ostéopathes!

J’ai eu la chance de suivre une formation avec Tony Nevin, une introduction à la pratique vétérinaire. Je vous encourage à aller voir sa page pour plus d’informations, notamment sur son travail sur les rhinocéros et les girafes! Tony a parcouru le monde, allant de zoo en réserve, de parc en clinique vétérinaire. Tony a même été suivi par une équipe de télévision lors d’une de ses missions en Thaïlande, sur des éléphants. Les images sont extraordinaires.

Tony m’a enseigné les bases de l’ostéopathie vétérinaire: tous les êtres vivants sont similaires, les principes ostéopathiques peuvent être appliqués. Tony encourage la mobilité/motilité/souplesse articulaire, viscérale et crânienne, avec beaucoup de techniques rythmiques (type harmoniques), des techniques de fascias et du crânien (il faut juste des plus grandes mains pour les éléphants!). Il se sert beaucoup de la queue de l’animal afin d’étirer la dure mère… Ses hypothèses sont fascinantes, ses résultats probants. Il est connu dans le monde entier pour sa prise en charge exclusive des troubles de la fertilité chez les animaux en captivité.

Mais il ne s’arrête pas aux grands animaux! Tony aime tous les animaux: chats, chiens, hérissons…


Ici une vidéo de son travail sur un hérisson.

Pourquoi pas vous? Vous pourriez être le prochain ostéopathe pour animaux sauvages et en captivité!

2 réflexions au sujet de « S’exporter en tant qu’ostéopathe – l’ostéopathie vétérinaire »

    1. Bonjour Patrick,
      Qu’en est-il de la situation de l’ostéopathie vétérinaire en France? J’ai bien vu sur votre site que « La loi récemment a changé et autorise des ostéopathes non vétérinaires à pratiquer mais les décrets ne sont pas parus aussi on ne sait pas comment. » Donc qu’en est-il?

Laisser un commentaire